Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 10:08

Paris Café Philo du 15/12/2011

 

Souvent, à tord ou à raison, nous accordons la primauté aux faits. Tout ce qui est tangible nous rassure, c'est là, ici présent sous nos yeux. Aussi, des expressions comme "je ne crois que ce que je vois" font recette. Donc, parler de lois physiques, invisibles à nos sens, semble totalement contre-intuitif, à la limite insensé.

 

Le fait, du latin, factum, est ce qui existe, ce qui est fait. La raison, du latin ratio, rationis, calcul, compte est la faculté propre à l'homme et par laquelle il peut connaître, juger et agir selon des principes.

 

Le domaine retenu pour traiter philosophiquement le sujet entre le fait et la raison est la Physique.

 

En particulier, il s'agira de la mécanique qui servira de support à notre réflexion.

 

Par définition, fait et raison s'opposent. En effet, si le fait s'associe aux concepts tels que : intuition, sens commun, évidence, réel, pratique, pour la raison on associe les concepts suivants tels que réflexion, théorie, abstraction, principes,...

 

Pour Aristote, intuitivement il déclara qu'il y a du mouvement si l'on applique de la force à un corps. A contrario, donc, si il n'y a pas de force, il n'y a pas de mouvement.

Or, il oublie un cas où sans qu'il y ait des forces appliquées à un corps, il y a comme même un mouvement constant : c'est la loi d'inertie, invisible à nos sens, situation totalement idéalisée. Galilée est le scientifique qui contredira Aristote en énonçant cette fameuse loi d'inertie et ainsi, affirmer que la force génère un changement du mouvement et non le mouvement d'un corps.

La problématique est la suivante :  comment peut-on se baser sur des faits pour en tirer des explications alors que l'on peut très facilement se faire duper par les apparences, ses sens comme on l'a vu ? Aurait-on plutôt intérêt à partir de la raison pour, ensuite décrire les faits ?

Partager cet article
Repost0

commentaires